Paléontologie

12159657854_15741d89e2_kPeu de temps après l’ouverture de la Porte Des Etoiles, une découverte paléontologique a lieu.

En effet, à l’ouverture de ce réseau en 2012, d’importantes découvertes ont été faites. Des ossements d’ours et de lions et beaucoup de griffades d’ours ont été mis au jour. Ceux-ci sont en cours d’étude à l’Université de Bourgogne. Le principal gisement, constitué par un ancien remplissage de crue plaqué contre une paroi est très exposé et doit être protégé. A noter que ce gisement est purement paléontologique et non archéologique, en raison de son ancienneté (probablement plus de 100 000 ans, datations en cours8580000304_a5dce1c3ca_k …).

Il est probable que l’ancienne sortie de la galerie fossile du Neuvon était déjà colmatée par les formations de pente et par les colmatages stalagmitiques lors des premières occupations paléolithiques de notre région.
Une relation a néanmoins été établie entre le service régional d’archéologie (SRA), chargé de la préhistoire en Bourgogne, et deux scientifiques spéléologues (Christophe Durlet, géologue, et Sébastien Couette, paléontologue) du laboratoire CNRS Biogéosciences de l’Université de Bourgogne.
Les ossements les plus exposés sont en cours d’étude.

Déjà par le passé des ossements de rhinocéros laineux avait été découverts dans l’amont du réseau.

Deux expositions à l’intention du public ont été organisées à Plombières lès Dijon en 2015 et a Daix en 2016 dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Le but étant de faire connaître la Grotte de Neuvon et ces richesses paléontologiques.

Découvrez le blog de Sébastien Couette sur ce sujet.

a suivre…